Le bandana:la virilité au travers des décennies

S’il est une pièce dont l’histoire et les significations se révèlent inversement proportionnelles à sa taille, il s’agit bien du bandana. De ses origines indiennes, jusqu’aux poches des costumes occidentaux, en passant par le cou des cow-boys, les poches de la communauté gay ou le front des gangs californiens, ce morceau de tissu increvable mérite qu’on s’attarde sur son parcours.

Cliquer ici pour voir la vidéo.


Le bandana puise son origine et tire son nom de l’orient. En effet, bandhana signifie en hindi attacher, nouer. Néanmoins les motifs actuels, bien que représentant des motifs de l’arbre indien bodhi, proviennent de la ville écossaise de Paisley.

Les motifs de Paisley ornant les bandanas

Utilisé à l’origine par les vaqueros mexicain pour se protéger du soleil, les cow-boys américains le nouèrent par la suite au dessus du nez afin de se protéger de la poussière au même titre que les mineurs et les employés de chemins de fer. Bref en ce temps le bandana s’apparentait à la cravate de la classe laborieuse. Mais l’accessoire ne connut son véritable essort que lorsque Hollywood se mit à réaliser des westerns où chaque cow-boy en portait un autour du cou (avec les santiags, le colt, et les baloches bien sur). A partir de là le morceau de tissu entra dans la panoplie des hommes, des vrais, qui sentent la sueur et se servent de leur flingue.

John Wayne avec un foulard

Dans les 60′s le mouvement hippie se l’accapara, mais au lieu de le nouer autour du coup ses membres s’en recouvrirent leurs (longs) cheveux. Parcourant l’ouest (et particulièrement San Francisco) à la recherche de festivals et de bon temps, ces derniers suivirent les traces des pionners qui, sur leur cheval, s’aventurèrent un siècle plus tôt du côté du Far West en quête d’or et d’espaces vierges.

Jimi Hendrix avec un bandana

Mais le bandana perdu de sa virilité au cours des 70′s lorsque la communauté gay l’utilisa afin de permettre à chacun de communiquer ses préférences sexuelles (actif, passif, soumis…). Plus qu’un accessoire de mode, celui-ci devint la base d’un langage communautaire.

BD gay de marvel comics

Les 80′s et les 90′s le replacèrent néanmoins dans le champs de la contestation puisqu’il devint l’emblême de nombreux rockers et punk, ainsi que l’un des signes de leur révolte houblonnée (mais avec style tout de même!).

Cliquer ici pour voir la vidéo.

Quant aux gangs californiens, ceux-ci le nouèrent autour de leur front afin d’exhiber leur appartenance (rouge pour les Bloods et bleu pour les Crips) au Hood. A ce titre leur utilisation du bandana se rapproche de celle de la communauté gay, les guns et les caisses en plus.

2pac portant son bandana

Et de nos jours? Et bien le bandana se fait vieux, et s’apprete à investir les poches avant de nos costumes et à côtoyer les cravates, une manière innovante de montrer qu’on peut être classe, en restant cool.

comment se porte le bandana avec un costume

 

 

 

 

Vous avez aimé cet article ? partagez-le !   
partagez
  • Rendez-vous sur Hellocoton !

Best-of

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>