Sur la tête de ma mort

La mort est partout, elle rôde dans chaque recoin du quotidien, attendant la moindre inattention de notre part pour surgir et s’emparer de notre frêle existence. Nous n’y pouvons rien, notre espèce demeure mortelle et fatalement éphémère, à l’image de nos vies vouées à s’achever dans un dernier soupir. Déprimant comme constat? Pas nécessairement car la mort, sous le symbole du crâne humain, n’eu de cesse de ramener les hommes sur terre, en leur dévoilant les richesses du présent (pour Sartre, elle conditionnait la liberté).


A la base les vanités constituent un type particulier de « natures mortes » où s’étalent un crâne humain et toutes sortes d’objets suggérant le temps qui passe (bougies, végétaux…), le caractère éphémère de l’existence humaine, et le caractère « vain » des richesses et des savoirs associés. A ces peintures s’inscrit la mention suivante : memento mori (souviens-toi que tu mourras), comme le rappel de notre trop grande vanité face au caractère temporel de nos vies (à l’opposée du Dieu éternel). Une ode au spirituel en soi.

Le caravage et Saint Jérôme

Si les vanités n’abandonnèrent jamais vraiment le champs artistique, on peut noter un net retour en force au cours des dernières décennies. La culture punk, skate, la mode, le design, bref le crâne devient un symbole très prisé dans les multiples sous-cultures pop qui l’utilisent presque comme leur emblème (à l’image de la marque the KOOPLES).

album des grateful dead

Néanmoins, là où les artistes du 17ème siècle la représentait avec un réalisme traduisant une certaine crainte de Dieu et des jouissances terrestres, l’iconographie contemporaine s’en amuse, jusqu’à l’adopter comme un compagnon fun et bien cool. Nouvelle ode à la jouissance, nos vanités regardent la mort non sans orgueil, et acceptent la fatalité d’un monde où personne ne sait par quel fléau celui-ci disparaîtra (écologie, nucléaire, comète, prophétie maya?), mais prend son mal en patience avec humour et détachement.

un bracelet orné de têtes de mort

Alors si le memento mori des débuts reste toujours accolé à la tête de mort (quoi que la science cherche à nous affranchir de cette légère contrainte…), il faudrait ajouter un nouveau slogan : carpe diem. Bref la mort ne s’est jamais aussi bien portée!

Partagez vos plus belles têtes de mort sur Facebook

Cliquer ici pour voir la vidéo.

 

 

Vous avez aimé cet article ? partagez-le !   
partagez
  • Rendez-vous sur Hellocoton !

Best-of

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>